La Nuit Européenne des Musées 2017Le 20 mai 2017

Pour la 2e année, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation participe à cet événement national désormais incontournable. L'équipe a concocté un programme d'animations gratuites et familiales... jusqu'au bout de la nuit !

Le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation sera ouvert le samedi 20 mai 2017 de 18 heures à minuit.

Activité « hors les murs »

1/ Construire et ancrer la mémoire dans le paysage urbain :

Quoi ? Une conférence piétonnière.

Pour qui ? Tout public. Nombre de places limité à 30 personnes.

Où ? Départ du parcours au Monument de la Résistance (allées Frédéric Mistral 31400 Toulouse).

Quand ? 15h. Durée : 2 heures.

La mémoire n'est pas réservée à des lieux consacrés. Parfois, elle investit l'espace public, sous forme de plaques ou de stèles, plus rarement de monuments. Toulouse a une particularité : la mémoire de la seconde guerre mondiale s'est peu à peu regroupée, effet du hasard au début, logique entretenue ensuite, dans un périmètre à proximité du Jardin des Plantes. 70 ans de mémoire construite, avec ses phases, ses tendances, ses oublis aussi...Une histoire de la mémoire à s'approprier ensemble, pas à pas... Fin du parcours à proximité du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation

Réservation obligatoire auprès l’équipe du Musée au 05.61.14.80.40.

En partenariat avec l’événement « L’Histoire à venir » :

http://2017.lhistoireavenir.eu/

 

Au Musée autour de l’exposition « Objets en scène, Scènes d’Histoire »

2/ « 1 heure, 1 objet, 1 scène » :

Quoi ? Animation commentée.

Pour qui ? Tout public.

Où ? 1er étage du Musée, exposition temporaire « Objets en scène, Scènes d’Histoire ».

Quand ? Toutes les heures. Durée : 15 mn.

Toutes les heures, un médiateur décrypte l’un des objets de l’exposition temporaire « Objets en scène, Scènes d’Histoire ». Chaque « objet en scène » sera analysé sous toutes les coutures, et remis en contexte dans son décor dessiné. Pourquoi avoir choisi cet objet ? Que nous dit-il de notre Histoire ? Pourquoi est-il reconstitué dans ce décor ? Comment la dessinatrice a-t-elle reconstitué cette « scène d’Histoire » ?

- 18h30 : le magazine Marie Claire et ses recettes culinaires.

- 19h30 : la bombe artisanale de la 35e brigade FTP-MOI.

- 20h30 : la carte de rapatrié d’Henri Miranski.

- 21h30 : le poste de radio TSF.

- 22h30 : la plaque « avenue du maréchal Pétain ».

- 23h30 : le brassard de Lucien Lacuve.

 Objets en scène, Scènes d'Histoire

3/ « Les détectives du passé » :

Quoi ? Atelier pratique.

Pour qui ? Les jeunes visiteurs de 8 à 12 ans.

Où ? 1er étage du Musée, exposition temporaire « Objets en scène, Scènes d’Histoire ».

Quand ? Tout au long de la soirée.

Toute la nuit, les plus jeunes de nos visiteurs pourront se frotter au décryptage de l’Histoire dans l’exposition « Objets en scène, Scènes d’Histoire ». À l’accueil du Musée, l'équipe distribue aux enfants un livret pour qu’ils découvrent l’exposition avec des jeux et des devinettes. À la fin du parcours, sur l’espace « À vous de jouer ! », d’autres énigmes attendent les détectives en herbe et les historiens amateurs. Pour accompagner nos petits chercheurs, un médiateur sera présent en permanence dans l’expo et sur la zone pour les aider, échanger, expliquer, analyser des objets de la collection à travers des fiches d’activités ludiques. Et pour récompenser ces petits historiens, un diplôme les attend à la fin des activités. Les grands seront aussi les bienvenus sur l’espace « À vous de jouer ! » pour donner un coup de main aux plus jeunes.

 

4/ « Dessins en scène » :

Quoi ? Concours de dessins libres.

Pour qui ? Tout public, trois catégories « enfant », « ado » et « adultes ».

Où ? Dans l’auditorium du Musée, 1er étage.

Quand ? Tout au long de la soirée.

L’expo « Objets en scène » est composée de 8 dessins de l’illustratrice Hélène Fuggetta. L’équipe du Musée lance donc un défi à ses visiteurs : choisir un objet (ou un document) exposé au 2ème étage du Musée dans les collections permanentes et le dessiner en le réinterprétant, en le mettant en scène, en le détournant.

Dans l’auditorium du Musée, les médiateurs mettent à disposition du papier, des tablettes et des crayons de couleur pour les visiteurs qui se sentent l’âme d’un artiste. Après, il suffit de laisser parler son imagination et son inspiration : les visiteurs peuvent dessiner dans les salles d’expo ou s’installer dans l’auditorium. Les œuvres sont ensuite affichées sur des panneaux dans l’auditorium.

Ce concours est divisé en 3 catégories : « enfant », « ado » et « adulte ». Un dessin sera récompensé pour chaque catégorie, résultats à découvrir le lundi 21 mai 2017 à 12h sur la page facebook du Musée. Les trois gagnants recevront un lot de livres !

 

Au Musée, autour des collections permanentes au 2e étage

5/ Découvrir le Musée en autonomie :

Quoi ? Visite libre.

Pour qui ? Tout public.

Où ? 2e étage du Musée, salles d’exposition permanente.

Quand ? Tout au long de la soirée.

En dehors des animations, les visiteurs peuvent découvrir le Musée librement, en autonomie. Plusieurs bornes audiovisuelles permettront au public d’écouter des témoignages d’anciens résistants et anciens déportés dans les salles de la Résistance et de la Déportation.

Dans la salle de la Déportation, les visiteurs pourront découvrir une sélection des plus belles photographies extraites de l’exposition « Mais qui demain se souviendra », visible au Conseil départemental de la Haute-Garonne à partir du 9 mai et jusqu’en octobre 2017. Ces photographies ont été réalisées lors d’un voyage de mémoire en août 2016, en Allemagne, avec les lauréats haut-garonnais du Concours départemental de la Résistance et de la Déportation.


Robert Carrière, résistant déporté, accompagne les lauréats dans leur voyage de mémoire.

Télécharger le programme complet.