Concours de la Résistance 2017 : le nouveau thème

Cette année, les candidats au Concours National de la Résistance et de la Déportation travailleront sur le thème "La négation de l'Homme dans l'univers concentrationnaire nazi".

Quelques mots sur le thème

Le thème du Concours de la Résistance et de la Déportation 2017 amène à s'interroger sur les moyens mis en œuvre par les nazis dans les camps pour nier l’humanité d'hommes, de femmes, d'enfants déportés. Comment et pourquoi ont-ils brisé et détruit des êtres ? Ce thème conduit aussi à revenir sur la nature précise, sur l’essence profonde des camps de concentration et centres d’extermination. Longtemps, ces camps ont été présentés comme des camps de travaux forcés. Longtemps, la mémoire collective a mis de côté le caractère spécifique de la Shoah. Les raisons, les mécanismes, les étapes, les motivations qui ont conduit au génocide ont été d’abord mal compris, peu documentés et surtout occultés.

A travers les différents outils que l'équipe du Musée proposera aux candidats et professeurs préparant les épreuves, plusieurs axes de réflexions seront développés :

1. Les idéologies contre l'Homme,

2. La Shoah: la négation du droit à la vie,

3. La déshumanisation : règle des camps de concentration,

4. Les résistances à la négation et la destruction des individus.

Dessin antisémite représentant les juifs sous la forme de rats. L'animalisation est une façon de déshumaniser les victimes dans la propagande des nazis et du régime de Vichy. Extrait de la brochure "Un bon français" (Collection Musée de la Résistance).

Les dates des épreuves

  • vendredi 24 mars 2017 (devoirs individuels)
  • vendredi 31 mars 2017 (date limite d’envoi des travaux collectifs au Rectorat)

ATTENTION ! Cette année, il n'existe plus que quatre catégories. Les catégories 3 et 6 des mémoires audiovisuels ont été regroupées dans les catégories 2 et 4 des mémoires collectifs. Les candidats peuvent donc désormais concourir dans quatre catégories différentes.

Au lycée 

  • catégorie 1 : devoir individuel réalisé en classe, sur un sujet choisi au niveau académique à partir du thème national (3 heures).
  • catégorie 2 : travail collectif (groupe de deux élèves minimum) sur le thème du Concours.

Au collège, classe de Troisième 

  • catégorie 3 : devoir individuel réalisé en classe, sur un sujet choisi au niveau académique à partir du thème national (2 heures).
  • catégorie 4 : travail collectif (groupe de deux élèves minimum) sur le thème du Concours.

Le déporté est considéré comme un numéro dans le camp à travers notamment l'attribution d'un numéro de matricule. Dessin de l'abbé Naudin, résistant déporté toulousain, réalisé par Bertrand de Vogue. Collection Musée de la Résistance.

Tenue de déportée de Jeanine Messerli, résistante toulousaine.

Les outils pédagogiques proposés par le Musée

Pour préparer le Concours, le Musée propose une plaquette pédagogique qui sera publiée début novembre 2016 et  téléchargeable gratuitement sur notre site internet. Cette plaquette permet de comprendre progressivement les enjeux du thème, de les remettre en contexte, de les définir. À travers des témoignages, elle tente de détailler les éléments composants l’univers concentrationnaire nazi. En s’appuyant sur la collection d’objets et d’archives originaux du Musée, cette publication tente de donner un éclairage local et de valoriser des parcours de personnalités haut-garonnaises et toulousaines.

Enfin, les professeurs peuvent réserver une visite au Musée autour du thème du Concours. Avec un animateur, les élèves réfléchiront sur les enjeux du thème, obtiendront des informations historiques et des exemples locaux, travailleront sur des documents et objets originaux.

Réservation uniquement par téléphone au 05 61 14 80 40.

Préparer le Concours avec le Musée

Concours de la Résistance 2017