80e anniversaire de la RetiradaDu 8 février 2019 au 28 juin 2019

Jusqu’à l’été 2019, le Conseil départemental rend hommage aux combattants républicains espagnols qui ont fui la dictature de Franco en 1939. Pour saluer, 80 ans plus tard, leur engagement pour la démocratie, mais aussi leur apport culturel dans l’histoire contemporaine de la Haute-Garonne.

1939. Le général Franco, soutenu par Hitler et Mussolini, impose une dictature en Espagne après trois années d’une guerre sanglante entre républicains et fascistes. La chute du bastion républicain en Catalogne le 26 janvier 1939 précipite un exil massif des républicains espagnols vers la France, par les Pyrénées. On estime qu’un demi-million de réfugiés espagnols ont ainsi franchi la frontière : c’est ce qu’on appelle la « Retirada » pour « retraite » des troupes.  L’Histoire de la Haute et Garonne est fortement marquée par la présence de ces républicains venus d’Espagne pour fuir la dictature. Guérilleros, intellectuels, hommes, femmes, de tous âges, ils seront très nombreux à s’engager dès 1940 dans les rangs de la Résistance, d’abord contre le régime de Vichy, puis contre l’occupant nazi.

Une série d'événements et d'actions en Haute-Garonne pour rendre hommage aux républicains espagnols.

C’est pour rendre hommage au combat de ces républicains espagnols que le Conseil départemental organise, jusqu’à l’été, de nombreux évènements en Haute-Garonne.

Une soirée commémorative aura lieu le 8 février à l’hôtel du département puis, des conférences, ciné-débats, expositions et spectacles seront ensuite proposés dans de nombreuses communes de la Haute-Garonne. Comme une invitation à réfléchir sur le chemin parcouru par les combattants républicains, et leur héritage à la fois culturel et citoyen aujourd’hui en Haute-Garonne.

Pour en savoir plus : haute-garonne.fr

L’exposition du Musée « La Retirada » en itinérance

Dans le cadre de son action hors les murs, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation vous fait redécouvrir l’exposition « La Retirada » :

  • Du 1er mars au 3 juin au Musée de la mémoire à Portet sur Garonne.
  • Du 29 mai au 3 juin à Aurignac dans le cadre du festival Ciné-donjon.
  • Du 12 au 29 juillet à la Mairie de Luchon.
    • Été 2019 : une exposition photo issue de fonds des archives départementales sera installée aux Olivétains, à Saint-Bertrand de Comminges.
    • 5 juillet  : ouverture du festival 31 notes d'été dédiée à la culture espagnole.
    • 8 octobre : Soutien du Conseil départemental au colloque de l'université "De l'exil républicain à la transition démocratique : bilan historiographique".

 

Dans les réserves du Musée


Carte d'arrestation d'Ernesto Udave, arrêté par la section de judiciaire de Toulouse pour "détention de tracts antigouvernementaux".

Durant la fermeture du Musée, dans le cadre du chantier des collections, l’équipe du Musée, réalisant l’inventaire de la collection a pu regrouper un grand nombre d’archives sur la Retirada mais aussi sur l’engagement des républicains espagnols dans tous le département. Parmi eux la famille Udave, avait été arrêtée par la Section judiciaire de la police toulousaine pour « détention de tracts antigouvernementaux ». Un pépite qui témoigne de l'histoire d'une famille toute entière dans le vaste fonds d’archives que nous sommes en train de redécouvrir et qui, après avoir été inventorié et conditionné, sera de nouveau consultable à l’ouverture du Musée en 2020.

 

 Appel à collecte au Archives départementales

Jusqu’en juin 2019, les Archives départementales se proposent de recueillir tout document écrit (tracts, journaux, documents personnels, etc.), iconographique (photos, affiches, etc.) ou audiovisuel (films amateurs, enregistrements sonores, etc.) témoignant de l’exil des républicains espagnols. Les documents seront numérisés, puis restitués à leurs propriétaires.

+ d’infos : Archives départementales de la haute-Garonne 05.34.32.50.00

Illustration : Soldat espagnol au Val d'Aran, 1939. Crédit photo : Germaine Chaumel/Fonds Martinez Chaumel.