Le MDR&D fait peau neuve

 

Après 18 mois de travaux, le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation a réouvert ses portes en février 2020, autour d'un bâtiment, d'une muséographie et d'une scénographie profondément repensés et résolument modernisés

Créé en 1977 à l’initiative d’anciens résistants et déportés, le musée devient départemental en 1994 et s’installe dans ses locaux actuels, 52 allées des demoiselles à Toulouse. En 2020, sa nouvelle extension porte sa superficie totale à 1 000 m². Expositions temporaires et parcours permanent permettent au public de découvrir l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale en Haute-Garonne, au travers d’une collection d’objets, archives, photographies et témoignages locaux.

Espace de conservation, de collecte et de valorisation, le MDR&D est aussi un lieu de rencontre et de réflexion, porté par le devoir de transmettre une mémoire collective et ses valeurs d’engagement et de solidarité. Ouvert aux questions les plus contemporaines, il remplit une triple mission historienne, mémorielle et citoyenne.

Le MDR&D propose aussi désormais une programmation événementielle variée, en soirée, en week-end et durant les vacances scolaires, dans sa salle de conférence, ses jardins, mais aussi hors les murs, tout au long de l’année.

Lieu d’Histoire et de Patrimoine, le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation se propose donc de devenir un lieu d’expression des luttes et de la citoyenneté d’hier, d’aujourd’hui et de demain, parce que "le mot résister doit toujours se conjuguer au présent." (Lucie Aubrac)