L'affiche "Silence l'ennemi guette vos confidences"

Pendant la « Drôle de guerre », un climat d’espionnite règne en France… On redoute les espions allemands et les oreilles indiscrètes. Chut, méfiance et vigilance ! C’est le message de cette affiche à découvrir…

Décrypter cette affiche

L’affiche, à l'ambiance sombre et inquiétante, met en scène un militaire (que l’on reconnaît grâce à son uniforme et notamment son calot sur la tête) et un homme en civil. Le premier parle à l’oreille du second, comme s’il lui faisait des confidences. Dans l'arrière plan, on comprend que le troisième personnage, suggéré en silhouette menaçante dans l'ombre, est un espion qui écoute la conversation entre le civil et le soldat. Le dessin central est encadré par les deux parties du slogan : en haut, le mot SILENCE apparaît en grosses lettres comme un ordre, une mise en garde ; en bas, dans la phrase « l’ennemi… guette vos confidences », le mot ENNEMI est volontairement mis en avant. 

Comprendre son contexte

En février 1940, c’est la « drôle de guerre ». Le gouvernement lance une campagne de sensibilisation par la presse, des tracts et des affiches sur les éventuels espions ennemis qui s’infiltreraient parmi la population. On maintient les Français en alerte en diabolisant ces espions qui récoltent des informations et sapent le moral des gens. Objectif qui serait d’autant plus facile à atteindre que les Français sont lassés de cette « drôle de guerre » et que leur mobilisation s’étiole de jour en jour. Les autorités redoutent qu’avec ce relâchement, des paroles soient prononcées un peu légèrement. Le slogan de l’affiche traduit cette inquiétude. À travers cette affiche, le gouvernement avertit également la population sur le danger que représente la « cinquième » colonne, véritable mythe à cette époque, selon lequel des Français, partisans de l’Allemagne nazie, ou des Allemands réfugiés en France, travailleraient dans l’ombre à la victoire de l’ennemi en minant le pays de l’intérieur. Le climat d’espionnite que connaît la France pendant la « drôle de guerre » est donc favorable au développement d’un tel mythe et de telles rumeurs. Il contribue à rendre suspects des catégories de personnes qui peuvent être victimes d’arrestations et d’internement arbitraires.

 

Nature : affiche officielle éditée par le gouvernement français de la IIIème République. Fac-similé.

Date : février 1940.

Format : 59 cm x 38,5 cm.

Auteur : Paul Colin (1892-1985), affichiste et décorateur français.

Numéro d’inventaire : 2905.

Télécharger la fiche descriptive (PDF 757 Ko)

Collection Musée départemental de la Résistance et de la Déportation
© Conseil Départemental de la Haute-Garonne