L'affiche "Vive les F.F.I. de la région de Toulouse R4"

Quelques jours après la Libération de la France, en août 1944, la Résistance sort de l’ombre, et construit sa légende. L’image du maquisard, armé de sa mitraillette Sten, est alors choisie pour incarner tous les résistants. Notre mémoire collective retiendra longtemps ce symbole, au détriment des autres formes de résistance…

Découvrir cette affiche

Cette affiche est réalisée à la Libération. Le personnage principal est un maquisard, reconnaissable grâce aux symboles qui lui sont systématiquement associés. Il tient la mitraillette Sten et porte le brassard avec le drapeau français et la croix de Lorraine. Il ne faut pas oublier que les maquisards ne sont pas des soldats, des militaires de carrière. Ce sont des civils engagés dans l’armée de la Résistance, mais qui combattent sans uniforme. Le brassard leur sert donc à s’identifier entre résistants, à se différencier de leurs ennemis (lors des combats de la Libération notamment) et à revendiquer leur appartenance à la Résistance. On retrouve aussi dans l’ombre du maquisard la croix de Lorraine, associée à la lettre V, signifiant victoire. On note enfin la très forte présence des couleurs bleu-blanc-rouge rappelant la France. Dans le texte, certains mots sont particulièrement mis en valeur : Vive les F.F.I. 

L’image symbolique du résistant maquisard

Pendant des années, les nazis et le régime de Vichy ont dénigré la Résistance à travers leur propagande. Le temps est à présent à la glorification des résistants et de leurs combats. Erigés en véritables héros, ils sont représentés (et pour longtemps encore) en hommes forts (jamais des femmes) et fiers. Une image mythique se construit dans l’immédiat d’après-guerre. Le résistant est d’abord et avant tout un maquisard dans l’imaginaire collectif. L’utilisation ici des symboles de la Sten et du brassard contribuent à la construction de cette icône. De plus, cette affiche est produite dans un contexte où les enjeux politiques sont réels : les gaullistes veulent asseoir l’autorité du général en valorisant son statut de chef incontesté face aux communistes. La présence des symboles de la France Libre doivent rappeler que la Résistance s’incarne à travers lui. Enfin, l’affiche galvanise les F.F.I. dans le but de recruter de nouveaux membres et d’inciter les Français à rejoindre leurs rangs pour continuer la Libération en France et en Europe.

 

Date : 1944.

Format : 75,2 cm x 51,7 cm.

Numéro d’inventaire : 4272.

Auteur : J.P. Le Verrier et R. Pagès

Destinataire : La population française et surtout toulousaine.

Télécharger la fiche descriptive (PDF 1,5 Mo)

Collection Musée départemental de la Résistance et de la Déportation
© Conseil Départemental de la Haute-Garonne