La mitraillette Sten des maquisards

Le pistolet mitrailleur Sten est une arme de fabrication britannique des années 1940. Son nom vient des deux initiales de ses inventeurs, Shepherd et Turpin, et des deux premières lettres de « England » ou « Enfield ». Dans notre mémoire collective, la mitraillette Sten est l'arme des maquisards. 

Découvrir cet objet

La mitraillette Sten (modèle Sten Mark II, en réalité un pistolet-mitrailleur) est une arme fabriquée en Angleterre à partir de 1941. Elle est facile à démonter et à entretenir, légère et maniable, pratique d’utilisation, à tel point que l’on disait à l’époque qu’elle pouvait être faite par n’importe quel garagiste. Parachutée par les Alliés dans des containers sur le territoire français, la Sten permet aux résistants de se doter d’une puissance de feu nouvelle. Grâce à sa petite taille, elle se dissimule aisément. Pourtant la Sten a plusieurs défauts. Elle doit se manier avec précaution car elle peut s’enrayer facilement et surtout, une fois armée, elle peut déclencher une rafale de balles à l’improviste.

Comprendre le symbole

Elle reste l’arme symbolique du combat des maquisards en France. Pourtant, la plupart des résistants ne s’en sont jamais servis. Ils utilisent essentiellement des fusils et des pistolets personnels, cachés pour certains depuis l’armistice de juin 1940, malgré les interdictions. D’autres s’équipent en s’emparant des armes de l’ennemi. Au final, l’armement des résistants reste insuffisant et parfois dérisoire : les parachutages alliés ne peuvent concerner que certains groupes dans certaines zones. Jusqu’au bout, les combattants sont plus nombreux que les fusils. Les seules armes des résistants restent leur courage et leur détermination.

 

Nature : Pistolet mitrailleur Sten Mark II.

Date : 1944 ?

Numéro d’inventaire : 195.

Caractéristiques :

Calibre 9 mm.
Longueur 76,2 cm.
Poids 3 kg environ.
Alimentation chargeur de 32 salves.
Vitesse de tir 550 cartouches à la minute.

Télécharger la fiche descriptive (PDF 1,5 Mo)

Collection Musée départemental de la Résistance et de la Déportation
© Conseil Départemental de la Haute-Garonne