Le livre "Liberté, Liberté Chérie"

Après « Tracas, Famine, Patrouille », le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation publie le 27 mai 2016, le 2e volet de sa trilogie. Voici « Liberté, Liberté Chérie » Résister en Haute-Garonne : Engagements, Parcours et Souvenirs.

Pour la première fois depuis son ouverture en 1994, le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation publie un ouvrage de synthèse sur l’histoire de la Résistance dans le département. De nombreuses publications de qualité ont établi cette histoire, l'ont détaillé, l'ont expliqué. « Liberté, Liberté Chérie » s’appuie d'ailleurs largement sur ces travaux scientifiques, sans pour autant prétendre être une nouvelle étude historique. Son but n’est pas de recenser toutes les actions, tous les événements et tous les participants. « Liberté, Liberté Chérie » est avant tout un album documentaire, un recueil de traces.

270 documents, archives, photos et objets

Point de départ de la compréhension de l’histoire et de la construction de la mémoire, les archives sont des biens précieux pour comprendre les résistants. En parcourant ce livre, vous allez découvrir le résultat de plusieurs décennies d’une collecte toujours active, et notamment des dons récents. Car ici, l’objectif est surtout de valoriser la collection du Musée, à la fois riche, diverse et pourtant parfois lacunaire. « Liberté, Liberté Chérie » permet de découvrir la Résistance locale à travers ces documents souvent inédits, parfois insolites et particulièrement émouvants. Ils sont l’occasion de donner la parole aux acteurs de cette période à travers leurs témoignages, les archives et les objets qu’ils ont confiés au Musée. Ce travail de mémoire toujours à l’œuvre contribue de fournir des nouvelles sources, indispensables au devoir d’histoire.

Les multiples visages de la Résistance haut-garonnaise

« Liberté, Liberté Chérie » retrace des engagements, des itinéraires, des sacrifices. Il met à l’honneur des femmes et des hommes ordinaires aux parcours hors du commun, issus de tous bords politiques, de toutes nationalités ou religions. Cet ouvrage propose une approche différente de la Résistance haut-garonnaise en soulignant la complexité des individus et de leurs trajectoires. Il souhaite sortir aussi de la vision longtemps idéalisée de la Résistance, des mythes, des fantasmes et représentations habituelles mais aussi des oublis inconscients ou volontaires.

Qui étaient ces femmes et ces hommes ? Pourquoi se sont-ils engagés ? Comment se battaient-ils ? Que risquaient-ils ? Que ressentaient-ils ? Qu'espéraient-ils? Que sont-ils devenus après la Résistance, au lendemain de la guerre ? Toutes ces questions sont posées dans « Liberté, Liberté Chérie » pour comprendre une Résistance avant tout humaine.

Une jeune fille sur son vélo

C’est dans cette logique que le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation a choisi un autre type d'image pour la couverture de son livre. Qui est-cette jeune fille à vélo ? C’est Raymonde Boix, agent de liaison d’un mouvement de résistance à la limite de l’Aude et de la Haute-Garonne. Image différente, loin des clichés du jeune homme armé de sa mitraillette qui part au combat.

La Résistance fut diverse, plurielle. Féminine aussi. Mais pour toutes et tous, quels que soient les moyens d’action, les formes de lutte, les risques étaient les mêmes. Raymonde a été arrêtée et déportée au camp de Ravensbrück. Après son retour de déportation, son témoignage va marquer pendant des années les générations d’élèves qui auront eu la chance de l’entendre. Ce livre est aussi un hommage à toutes celles et tous ceux qui ont longtemps fait vivre le Musée de leurs témoignages bouleversants.

Sortie officielle le 27 mai 2016 et distribué au Musée gratuitement à partir du 30 mai 2016.

Pour télécharger le livre "Liberté, Liberté Chérie", c'est ici.